—    Edito de votre curé    –

Il y a tout juste 450 ans, l’Europe tout entière tremblait devant la menace d’une invasion des troupes ottomanes. Le pape saint Pie V demanda que toute la chrétienté s’unisse par la récitation du chapelet pour implorer le secours du ciel dans une situation qui semblait désespérée.

L’évènement déclencheur fut la prise de Chypre par les Ottomans en 1570. La prise de cette possession de la République de Venise, au terme d’une conquête brutale (plus de 20 000 habitants de Nicosie ont été exécutés), entraîna une réaction européenne. Sous le nom de la « Sainte Ligue », le pape saint Pie V mobilisa une alliance entre l’Espagne, Venise, les Etats Pontificaux, Gênes, la Savoie, l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem et quelques autres puissances. Alors, le 7 octobre 1571, la victoire miraculeuse lors de la bataille navale de Lépante éloignait le danger. Depuis lors, ce fut la date fixée pour honorer « Notre-Dame de la Victoire » puis « Notre-Dame du Rosaire ». Cette fête fut étendue au monde entier par le pape Clément XI, en action de grâces d’un nouveau triomphe sur les Sarrasins, remporté en Hongrie en 1716. Par extension, le mois d’octobre est devenu le mois du Rosaire.

En France, on parle peu de la victoire Lépante car notre pays ne se joignit pas à la Sainte Ligue contre les Ottomans. La reine-mère Catherine de Médicis et son fils le roi Charles IX peinaient à pacifier notre pays en proie à la guerre civile. En 1570, malgré de lourds impôts, les finances royales étaient grevées par l’entretient des troupes. Quant aux calvinistes séditieux, ils payaient leur soldats par le pillage des villes restées catholiques, des églises et des abbayes, volant les objets du culte et jusqu’au plomb des toitures.

Les Français s’entredéchiraient, mais le pape veillait à la sauvegarde de toute la chrétienté.

Votre curé, l’abbé Olivier Nicque

Paroisse des Albères utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur son site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'accepte

Partager

Partager cette page avec vos amis