—    Edito de votre curé    –

En ces jours compliqués, le virus qui désoriente toute terre habitée, n’oublions pas nos amis du Ciel.

   Demandons avec confiance l’aide de Dieu et l’intercession des saints. Dans les épidémies et les guerres, nos pères faisaient des vœux. Aujourd’hui, en paroisse, faisons une chaine de prière.

   Cela peut sembler totalement anachronique à certains. Les mêmes doivent trouver moyenâgeuse l’Eglise priant à l’Office de la Passion, le vendredi Saint : « frères bien aimés, prions Dieu le Père tout-puissant d’avoir pitié des hommes dans l’épreuve : qu’il débarrasse le monde de toute erreur, qu’il chasse les épidémies et repousse la famine… »

   Pourtant, la réalité est là, criante, devant nos yeux. L’humanité n’est pas toute-puissante, notre vie est dans les mains de Dieu. Notre avenir est la résurrection de la chair et la vie éternelle à la Fin des Temps.

   C’est pourquoi, je propose aux fidèles de notre Communauté de paroisses du Sacré-Cœur de se consacrer au Cœur de Jésus en cette année du 100ème anniversaire de la consécration de la basilique de Montmartre et du 300ème anniversaire de la  grande peste de Marseille, vaincue par la consécration au Sacré-Cœur, suite aux révélations reçues par la Visitandine, Sœur Anne-Madeleine Rémuzat.

votre curé, l’abbé Olivier Nicque

Paroisse des Albères utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur son site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'accepte

Partager

Partager cette page avec vos amis