—    Edito de votre curé    –

Le pape s’est rendu en Asie du 21 au 26 novembre. En Thaïlande, pour le 350ème anniversaire de l’arrivée des 2 premiers missionnaires des Missions Etrangères de Paris, il a célébré la messe devant 60 000 fidèles. Ce pays compte 0,58 % de catholiques pour 70 millions d’habitants. Il rappela à cette petite communauté fervente : « le dessein d’amour du Père est beaucoup plus grand que tous nos calculs et prévisions et ne peut se réduire à une poignée de personnes ou un contexte culturel déterminé […] Le disciple missionnaire n’est pas un mercenaire de la foi, ni un fabricant de prosélytes […] L’évangélisation ne revient pas à multiplier le nombre d’adhésions ni à paraître puissant, mais à ouvrir les portes pour partager les étreintes miséricordieuses de Dieu. »

Ces mots trouvent écho chez nous, en France, qui ne formons plus qu’une petite communauté se réduisant sensiblement. Le message de l’Evangile ne peut être anéanti. Nous sommes l’Eglise, par nos modestes vies, l’amour de Dieu peut se manifester. Il y a 2000 ans, Jésus est né à Bethléem pour nous révéler le Père, mais aujourd’hui c’est en nos âmes qu’il veut naître pour que nous bâtissions son Royaume de justice et d’amour.

Catholiques, bâtisseurs du Royaume de Dieu, que le chant de Noël nous illumine : « aujourd’hui un Sauveur nous est naît, c’est le Christ le Seigneur ».

Votre curé, l’abbé Olivier Nicque

 

Paroisse des Albères utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur son site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'accepte

Partager

Partager cette page avec vos amis